Semaine de repos

C’est une semaine assez light qui se termine même si il y a beaucoup de vert sur le tableau de la semaine. Mais, dans les divers entrainements running, on retrouve l’entrainement es jeunes de l’ETC, exceptionnellement la séance a été donnée à partir du SEQUOIA pour se prolonger à la carrière de Maffle.

Samedi, pour moi, la séance fut courte et ludique. Je donnais une première séance trail dans le bois de Stambruge. Il y avait un peu moins d’une vingtaine de participants.

La semaine qui arrive sera marquée par un dernier marathon de corrections mais surtout par le trail des gueules noires long de 53 km.

Programme natation 11

Programme natation 10

im

dsc_0081

Trail des gueules noires 2016

Publicités

Session Trail

Ce samedi matin, première session trail de Smart-L-Coaching et de l’endurance team de Chièvres. Un peu moins d’une vingtaine de participants ont répondu présent pour cet entrainement dans les bosses du bois de Stambruge. Une session d’un peu plus d’une heure convenant à tous les niveaux de pratique. Prochain rendez-vous mais cette fois dans le pays des collines le 5 janvier.

 

Limite

Finalement, pas de trail de Marchin en cette fin de semaine, mais un petit entrainement dans le bois de Stambruge. Vu la fatigue ressentie lors de cet entrainement, je pense qu’avoir évité 3h de route fut judicieux.

Au niveau des intensités, les deux prochaines semaines vont être un peu allégées. Je monte en puissance depuis quelques semaines et ça commence à se faire sentir, une certaine fatigue s’installe, il est temps de récupérer, je vais opter pour deux semaines avec toujours un beau volume mais avec un peu moins d’intensité. Ce premier bloc de 4-5 semaines va me permettre de mieux calibrer la suite du planning.

Bientôt, vous pourrez voir la partie « Smarth L coaching » se développer.

Je vous donne déjà rendez-vous le samedi 15/12 pour une première session trail au bois de Stambruge à 10h. Les info suivrons sur ma page facebook et sur la page de l’endurance team Chièvres.

Trail de Marchin en clôture


La semaine fut belle même si je n’ai pas su tout faire. Un petit rhume m’a forcé à levé le pied vendredi et à faire l’impasse sur la séance vélo prévu mais, je me suis un peu rattrapé dimanche avec une sortie de course à pied supplémentaire. Au niveau de la natation, il semble évident que je vais devoir faire une crois sur les séance de plus de 3100 m par manque de temps. Pour cette semaine j’ai prévu une semaine encore plus costaud qui se terminera avec le trail de Marchin.

semaine du 26/11 au 02/12

On augmente

Un bel équilibre entre les trois disciplines cette semaine. La séance natation de mardi ne fut pas facile mais, je suis arrivé au bout dans les limites du temps disponibles. C’est une des grosses difficultés en natation, respecter la plage horaire, à peine une heure le jeudi et gros max 1h15 le mardi.

19/11/18 
lundi15’ech/
4*1000 (
-3’45’-
-3’40 »
-3’35 »
-3’30 »
r:3’/15′ recup
//
20/11/18mardi/ N4 (2950)/
21/11/18
mercredi                  
15′ ech/
3*200-
2*400-
1*800-
2*400-
3*200
/61km/2h19/
22/11/18jeudi50′ à 4’23 »N5 (2950)/
23/11/18vendredi//VTT:40km
24/11/18samedi///
25/11/18dimanche       
//63,68km

Update

Je n’ai pas oublié mon blog que du contraire.

Vous pouvez d’ailleurs toujours suivre mon actualité si vous venez ici en jetant un coup d’oeil sur la droite de cette page. Pour cette fin d’année, je vais un peu réorienter la fonction du blog. Je vais notamment y publier mon planning d’entrainement semaine par semaine et essayer de peut-être vous donner quelques pistes d’entrainements.

Voici le planning de la semaine écoulée. Une semaine marquée par le retrait de deux dents de sagesse.

runninnatationvélo
lundi/20′ ech/4*1000 (3’45 ») r:3’/ 10′ recup//
mardi/52’03/12,4km/4’10 »Wvitesse: N3 (625m 100% VM/
mercredi///2h27/68,14km/27,8
jeudi////
vendredi////
samedi////
dimancheGarde//VTT:2h avec Rose


Attention

ATTENTION, il ne vous reste que 2 jours pour commander un T-shirt ou un polo afin de m’aider pour ma saison 2019.
https://goo.gl/forms/Py2vrcPcptkMMb4E2

Merci à tous

thomas loquet 18

Stambruge

Avant de vous parler du sportif, je tiens à remercier mes premiers supporters 2019:

  • Claude Demarez
  • Rafael Garcia
  • Marc Jacobs
  • Pierre Quintin
  • Eric Degavre
  • Jean-Luc Fohal

Si vous aussi vous désirez me soutenir pour la saison 2019 :

https://goo.gl/forms/Py2vrcPcptkMMb4E2

Au lendemain de la dinosaurienne, l’organisme ne semblait pas avoir trop souffert. Mais niveau entrainement, la semaine ne fut pas très prolifique avec seulement deux sorties en course et un entrainement en natation, pas de quoi se mettre les jambes dans le bon. Samedi comme prévu, je prenais le départ des 20 km de la forêt de Beloeil, une course comptant pour le challenge ACRHO. L’épreuve me permettra de voir un peu où j’en suis au niveau condition physique, lors de la dinosaurienne je n’ai pas vraiment du me mettre dans le rouge, ici je vais donner un peu plus et mettre la machine à l’épreuve. La température du jour ne facilitera pas la performance, si la voiture indiquait 22 degrés, certains panneaux d’affichage en plein soleil indiquaient 26 degrés. Le départ de l’épreuve est donné à 15h, Raphael Lelong par directement en tête, je ne connais pas sa forme actuelle et j’entends assez rapidement les autres dire qu’il fait ce genre de départ régulièrement pour finalement ralentir après moins d’un km. Pour ma part, je décide de ne pas y aller à moitié, Je rejoins assez vite Raphael qui lèvera le pied une fois dépassé. Je ne vais pas devoir faire beaucoup de km pour prendre une avance assez confortable. Mais on a jamais assez d’avance et je n’arrive pas vraiment à me rendre compte de l’avance que je peux avoir et surtout de la vitesse d’avancement de mes poursuivants. Me concernant, je sais que je manque d’endurance et que je risque de payer ce premier km effectué en 3’02 et les suivants pas beaucoup plus lents. Malgré une diminution de cadence à la mi-course, je ne vais jamais revoir personnes derrière moi, même dans les plus longues lignes droites que propose le bois de Stambruges mais, je vais quand même essayer de maintenir une bonne cadence. Je termine l’épreuve en première position en 1h12’42’’. Je n’ai pas encore vu le classement mais je pense avoir plus de deux minutes d’avance sur mes poursuivants.

https://connect.garmin.com/modern/activity/3068928450

https://www.strava.com/activities/1887720058

Prochaine épreuve, le cross duathlon de Farciennes.

La Dino et 2019 !

L’été indien fait un bien fou, l’automne a beau être arrivé assez brutalement le week-end du 21, il aura juste été embêtant deux jours. Du coup, vu la belle météo de ces derniers jours, j’ai pu reprendre l’entrainement de façon un peu plus régulière, la motivation 2019 est déjà là !
Ce dimanche, direction Bernissart et le Préau pour la Dinosaurienne organisée par Ann Saffre et l’AC Beloeil. Trois distances étaient proposées: 6, 16 et 27 km. C’est sur cette troisième distance que je vais m’aligner. C’est sous un soleil radieux mais une température assez fraiche que le départ sera donné. A 10h on voyait les participants s’élancer sur le 16 ou le 27. Assez rapidement, je vais me retrouver à l’avant en compagnie du premier du 16 km (du moins à ce moment là). Je vais d’ailleurs lui signaler après à peine 1 km que nous avons déjà fait un trou, au 5ème km alors que je n’ai pas changé de rythme, je me retrouve seul devant avec une belle avance. Je vais pouvoir faire le reste du parcours vraiment à mon rythme, en me concentrant sur les changement de direction pas toujours facile à voir avec la couleur de la rubalise mais avec les flèches au sol, pas de soucis. Je termine premier en un peu plus de 1h49.
 
 
2019 en approche.
C’est maintenant que se prépare la saison 2019, aussi bien physiquement, qu’administrativement ainsi que financièrement.
 
La saison sera évidemment orientée sur l’Ironman de Klagenfurt avec comme double objectif, battre mon record personnel sur cette épreuve et donc descendre sous les 9h30 mais également essayer de décrocher un ticket pour Hawaï.
Avant ça, une série de demi viendront jalonner avril et juin. Le triathlon international de Cannes le 21 avril, le triathlon de Belfort fin mai et surtout l’IRONMAN 70.3 du Luxembourg. Double objectif aussi pour le Luxembourg avec un TOP 3 dans ma catégorie mais également un slot pour Nice. De ce coté là, l’administratif est fait et les inscriptions sont clôturées.
Sur la prépa physique, c’est en cours. Pour améliorer tout ça, j’ai dans un premier temps investit dans une nouvelle montre, j’ai fait un passage chez Trainingplus pour régler mes deux vélos afin de rouler plus efficacement et confortablement. Dans quelques semaines, je vais très certainement y retourner pour un test à l’effort. Il me restera sans doute à faire un tour chez un podologue pour analyser ma foulée et pose du pied, histoire de voir si hormis des passages réguliers chez l’ostéo, il n’y a pas moyen d’aider et de soulager abdo et piriforme via une semelle ou tout autres moyens.
Il me restera le coté sponsoring à gérer dans les prochaines semaines. D’ailleurs, si vous avez la possibilité de m’aider ou de m’orienter, n’hésitez pas à me contacter.
Pas de crowdfunding pour cette fois, du moins pour le moment. Par contre, vous aurez toujours la possibilité de me soutenir, je vous tiens au courant.
 
A+
IMG_0688

La suite

Il y a déjà un bout de temps que je n’ai plus écrit quelques lignes sur mon blog. Mais pour avoir des nouvelles fraiches, il vous suffit de regarder sur le coté pour voir ce que je publie sur ma page facebook.

Depuis Belfort, il y a encore eu quelques résultats sportif.

Une semaine après le triathlon de Belfort, je m’alignai sur mon troisième triathlon de l’année, celui des lacs de l’Eau d’heure.
Il y a au moins 6 ans que je n’avais plus fait le déplacement jusque là, je vais donc découvrir ce « nouveau » parcours vélo. Le reste de l’épreuve, je le connais presque sur le bout des doigts. Une natation de 1500m, un vélo en 3 boucles pour 42 km et deux aller-retour en course à pied pour totaliser 10 km.
Nous sommes un peu plus de 540 au départ. La première bonne surprise, c’est la température annoncée pour la natation, 18 degrés. Je ne suis pas certain que le thermomètre était en forme au moment de la prise de température mais mes souvenirs me laisse penser que sur cette épreuve on a déjà eu beaucoup plus froid. vers 14h10, le départ est donné pour les hommes, je pars de la droite pour éviter la machine à laver. Je crois que ça a du rallonger un peu ma trajectoire et qu’en nageant, je n’ai pas fait le trajet idéal , je réalise une natation assez moyenne voire mauvaise, je sors de l’eau en un peu plus de 26 minutes.
Deux minutes plus tard, les trajets sont assez long pour la transition, me voilà sur le vélo partant à la découverte de ce circuit. Je pousse un peu fort sur les pédales au début du premier tour et cela me permet déjà de reprendre du monde mais je vais devoir me calmer sous peine d’exploser mes cuisses. Une chose est certaine, le triathlète ne sait pas rouler sur sa droite et beaucoup de savent pas garder leur trajectoire, je vais devoir gueuler plusieurs fois pour que quelques vélos décident de se mettre correctement sur la route. Bref, des saucisses… Je vais gérer au mieux les deux et troisième tour, ma position au classement va se stabiliser dans le second tour. Du coté des jambes, ça va mais le circuit n’est pas facile et les cuisses chauffent. Descente du vélo après 1h17 d’effort. Sur la course à pied, j’essaye de partir calmement mais je monte assez vite en puissance. Comme d’habitude, je remonte pas mal de monde. Le vélo se fait sentir et le parcours running au bord du lac est loin d’être plat. Dans le second tour à pied, j’attrape d’énorme douleurs dans les quadri, mais j’arrive à garder le contrôle, je dois ralentir un peu mais ce n’est pas catastrophique. Pour les 2 derniers km, les douleurs sont parties, je peu relancer un peu la machine. Je boucle la course à pied en 34’10 (3’32/km) soit le meilleur temps du jour sur la course à pied et je décroche une bonne 20ème place.
Encore une pastille verte sur mon bulletin triathlon 2018. Bilan positif, je ne dois pas oublier de me racheter une paire de chaussures vélo car les miennes ont montré quelques faiblesses lors de cette dernière épreuve.

Le week-end suivant, repos ou presque avec la TTC qui connu un beau succès. 800 traileurs ayant fait le déplacement pour cette 2ème édition.

Le week-end du 16 juin, direction le challenge delhalle. Habay-La-Neuve étant assez loin, nous avons pris la route la veille et nous avons fait une halte pour la nuit du coté de Beauraing. Malheureusement, le vendredi soir annonçait déjà une course en demi-teinte. Un mal de crane sans précèdent s’installait, je n’avais jamais eu ce genre de douleur dans le passé. La nuit fut agitée et c’est fatigué et toujours avec ce mal de crane que nous prenions la route vers cette épreuve du delhalle longue de 19 km. Sur place, j’hésitai encore à prendre le départ mais finalement, en vue du classement pour le challenge, je me suis élancé sur l’épreuve en me disant que si jamais ça n’allait pas, je pouvais toujours couper court. Je vais finalement terminer 49ème.

Le week-end suivant, c’est à Couvin que j’allais. D’abord le samedi pour le cross duathlon. Je réalise une bonne prestation et termine 14ème après être sorti 13ème de l’eau et être redescendu 29ème en VTT. Le lendemain, retour à Couvin pour non pas un quart comme, ils l’organisent habituellement mais bien un demi. Une organisation « one-shoot » pour leur 20 ans. 1900 m de natation, 78 km de vélo et 21 km de course à pied. Pour la natation, rien a signaler. Coté vélo, il faudra faire 3 tours pour totaliser les 78 km et les plus de 1200m de D+ !!! Je ne sais pas trop si c’est la course de veille, un manque d’entrainement ou la difficulté du parcours vélo mais à partir du troisième tours en vélo, je n’avais plus rien à donné. Malgré tout, je vais terminer 2ème du défi, à savoir l’addition du chrono du cross et du semi. Une chouette compétition pour ce 20ème anniversaire des sharks.

Le 30 juin, pas de compétition mais bien  un mariage…suivi le 1er juillet… d’un triathlon, celui de Mons. Triathlon fait en duo avec mon témoin Vincent Bonnier.

Voilà, vous savez tout. Prochain rendez-vous,  le challenge delhalle à Louette-Saint-Pierre mais surtout, une semaine plus tard le Graveman.