Tout est possible

Opale, ça fait mal !

2009 sept. 12 025

Avec le mois de septembre, les trail reviennent dans mon calendrier, si les prochains sont dans la région, le premier d’une longue série était à pas moins de  200 km puis que j’avais choisi les 33 km de la côte d’opale et je ne regrette absolument pas mon choix.

Arrivé sur place samedi fin d’après-midi, j’ai été cherché mon dossard, il faudra faire la file une petite 1/2h avant de l’obtenir, il faut dire qu’il y a pas moins de 1200 inscrits rien que sur le 33 km et 2500 pour l’ensemble des courses: un 6 km féminin, un trail de 13 km et une plus longue distance de 55 km. Une fois le dossard retiré, on fait un petit tour dans la région, direction le cap gris-nez avec une vue magnifique sur l’Angleterre et aussi un paysage presque intact de tout béton, on est loin de notre côte hyper urbanisée belge ! Une fois le lieu du départ découvert et après avoir mangé un dernier spaghet bolo, direction l’hôtel et dodo, le lendemain il faudra se lever assez tôt pour trouver une place de parking pas trop loin du départ.

Dimanche, 7h30 nous sommes à Wissant, il fait froid, on a droit à un peu de pluie et aussi à beaucoup de vent, après avoir  fait un petit tour dehors, pas question d’y rester, on va attendre le plus longtemps possible dans la voiture. Vers 8h30, à 45 min du départ, il faut quand même bouger, on se rapproche un peu de la plage en prenant soin de rester à l’abris du vent mais aussi à un endroit de passage qui permettra de retrouver les autres membres du club présent. Vers 9h10, je descend enfin sur la plage et je vais me placer à l’avant du groupe en 4 ou 5ème ligne, laissant surtout des participants du 13 km devant. à 9h15 le départ est donné et malgré la distance et le vent, je trouve que ça part assez vite, ne voulant pas grillé mes cartouches et surtout ayant peu de km dans les jambes, je reste prudent , je démarre à mon rythme, après quelques km, un petit peloton se forme à l’avant, moi je suis un bon 100 m derrière seul contre le vent et ne sachant pas s’il y a des concurrents du 33 km, je décide de revenir sur ce groupe et bien que le terrain soit plat vu que nous sommes sur la plage ce ne sera pas facile. Après un peu plus de 5 km de course, nous quittons la plage par quelques escaliers pour nous retrouver sur les pentes abrupte du blanc nez….ça grimpe sec, j’ai d’ailleurs fait quelques pas en marchant à cet instant je dois être dans le top 15 ou 20 du 33 km. Du 5 au 15ème km, je fais une course assez calme sans trop me tuer, je dois uniquement stopper pour refaire mes lacets. Vers le 15ème, je me sens assez bien et me dis que pour la suite , je ne devrais pas avoir de coup de mou, je décide donc de forcer un peu le rythme… un autre concurrent du 33 va d’ailleurs m’y aider en voulant s’accrocher à mes basket…là , j’ai forcer un peu plus pour le décrocher, petit à petit je passe du top 10 au top 5 pour finalement prendre la 4ème place en 2h21, de quoi être largement satisfait car je n’avais pas d’objectif précis en tête. Une fois terminer, les jambes sont vraiment douloureuse et ce mardi…le douleur est toujours là !

opalerelief

Prochain RDV sportif les 24h d’Ath.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s