Tout est possible

C’est fini…

Enfin, la saison course à pied est clôturée, difficile de dire si on me reverra sur route cette année, va falloir digérer la contre performance de ce dimanche et se remettre à l’entrainement…triathlon car ça commence à me manquer, finalement, je pense que j’aurais du me remettre au vélo dès que possible après Frankfurt, je suis certain que cela aurait été favorable pour faire un meilleur chrono maintenant, ça fait presque 4 mois que je n’ai plus roulé ni nager pour tenter de faire un bon résultat aujourd’hui mais au final, c’est une énorme déception qui m’attendait une fois la ligne d’arrivée franchie.

Pourtant tout avait bien commencé, le départ fut pris samedi matin un peu avant 10h, sur la route aucun soucis, ça roule et vers 12h30 nous sommes déjà face à l’hôtel avant d’y entrer, on prend la direction du palais des sport, je vais y retirer mon dossard et faire un tour des stand sportif. Retour à l’hôtel et un peu de repos puis pour éviter le stress dimanche matin, nous allons faire un peu de repérage pour voir comment nous rendre au stade. C’est finalement l’option voiture plus 10 minutes de marche que nous prenons.Dans notre périple nous retournons dans les stands, et j’y fais quelques achats au stand mizuno puis découverte du stade olympique et là je dois bien avouer que mettre les pieds dans un tel monument procure une sensation assez bizarre. Puis retour à l’hôtel, étant assez pro, j’ai pris du boulot avec moi et je passe la soirée sur mon ordi à travailler pour l’école….oui les prof de gym aussi ont du boulot à domicile !

Dimanche, la nuit c’est bien passée, le stress est déjà bien présent et à 7h je descend pour déjeuner mais l’estomac est serré et je crois que c’est sans doute là ma première erreur, j’aurais sans doute du me forcer un peu ou du moins essayer de manger un peu plus sucré. Une fois prêt, direction la voiture et les places de parking repérées  à 10 minutes de marche du stade, vu l’heure et le froid, je reste dans la voiture, inutile d’allé se geler dehors. Vers 8h30, il est temps, nous prenons la direction du stade, à peine sur place depuis 10 minutes, je me rend compte que j’ai oublié le bracelet qui me permettra de rentrer dans mon boxe et donc direction la voiture en courant… du stress en plus et de l’énergie gaspillée de retour au stade, j’attend encore un peu et vers 9h, je rentre dans l’arène direction mon boxe…le A, je ne m’y installe pas de suite, je m’échauffe un peu, je bouge et…je stress d’avantage vers 9h25, je décide de m’y stationner, là je vois Sébastien Vandenabeele qui a également participé au "20 km de la foret de Beloeil" il y a peu de temps. Enfin, vers 9h45, la foule est libérée, le peloton de 300 m de long se met en action.

Capturer

Début de course pas facile dans la masse, il faut du temps pour trouver son rythme, dans un premier temps, je me retrouve avec le groupe des premières dames (et j’aurais mieux fait d’y rester), mais après un moment, je décide d’aller un peu plus vite pour rejoindre un trio un peu plus en avant. Le tempo me convient, je les laisse mener la barque, jusqu’au 15ème on tient un rythme de 3’24 » par km. Un peu plus loin je passe devant et je vais à mon rythme…rythme qui sera sans doute un peu trop rapide finalement peu avant le 20ème, le groupe féminin me dépasse, de mon coté je suis à une moyenne de 3’22 » mais ça commence à devenir difficile, mon allure instantanée est constamment supérieur à ma vitesse moyenne et mes efforts ne serviront à rien pour égaliser les 2. Mais bons jusque là je ne m’inquiète pas trop puisque l’objectif est fixé à 3’30 »… pour le pire ! je reste donc optimiste car jusque là, la moyenne ne grimpe pas trop vite et en tenant un rythme de 3’30 » ou m^me un rythme un peu moins rapide ce devrait être bon ,mais voilà…depuis le début de la course, on nous sert de l’eau, des bananes et de…l’iso aadrink hors moi j’aurais bien voulu un truc bien sucré et des gel énergétiques…j’avais oublié on est pas sur un iron. Donc, je continue ma course, entre le 20 et le 25ème, je maintiens un rythme qui me laisse encore espérer, idem entre le 25 et le 30ème même si ça commence à devenir de plus en plus dur, une fois le 30ème passé, il y a une baisse de régime un peu plus significative puis que je met un peu plus de 20 minutes pour rejoindre le 35ème contre des 17 et 18 minutes pour les autres 5 km mais à ce moment rien n’est encore perdu même si je me rend bien compte que les 3’30 » de moyenne commencent à s’éloigner de plus en plus et vient le tronçon du 35 au 40ème que j’effectue en plus de 25 minutes dans la douleur, en marchant en courant…ha oui j’ai oublié l point de coté vers le 31ème… et les 2 derniers km, un véritable calvaire, je suis véritablement lessivé, en plus d’avoir mal physiquement, je réalise de plus en plus que je suis en train de me planter royalement sur le 2ème objectif de l’année mais bon , je termine ce que j’ai commencé et franchi la ligne 104ème en un peu plus de 2h44….

ams Plus tard dans la semaine, une analyse un peu plus objective de ce que je dois changer et de ce qui n’a pas été dans ma préparation.

merci pour vos messages.

Publicités

2 Réponses

  1. bernard Hermant

    Thomas,
    Ne soit ps trop déçu!… car une première dans ce genre de course
    C’est toujours de l’expérience qui s’accumule qui te servira certainement pour les prochains IRONMAN
    Je sais que je suis trop vieux pour te donner des conseils, et qu’il est toujours agréable de ce fixer des objectifs! Mais ne serait-il pas possible d’essayer sur une course pas trop importante de courrir non pas les yeux braqués sur la montre,… mais plus tôt à la sensation, à l’écoute de ton corp et non du chrono
    Néanmoins, je te félicite pour ta course
    BRAVO
    Bernard

    18 octobre 2010 à 6 h 17 min

  2. Quentin

    Thomas,

    Il y a des jours où tout se passe bien et d’autres où c’est un peu moins facile (pas de sensations, digestion moins optimale, forme générale pas au top, mental moins déterminé, etc.), ce sont les aléas de la vie…et de la course aussi.

    Félicitations néanmoins pour avoir terminé ce marathon, c’est toujours une performance et même si, au niveau du temps, tu peux faire bien mieux, de nombreux coureurs expérimentés ne réaliseront jamais un marathon sous les 2h45.

    Saison finie ? Au vu de tes performances au Challenge ACRHO (2x 980 points et 1x 955 points), en t’alignant encore à quelques courses, tu pourrais vraiment viser au minimum le podium. C’est tout ce que je te souhaite après quelques belles victoires réalisées sur ce Challenge.

    Bonne récupération mentale et physique.

    20 octobre 2010 à 9 h 45 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s