Tout est possible

Grandmetz et les 24h d’Ath

Un week-end assez crevant et  enfin passé, avec 64 km au compteur en 3 jours, je viens de faire la plus grosse semaine course à pied depuis pas mal de temps et le week-end qui arrive s’annonce assez costaud, surtout dans l’intensité de l’effort.

Ce super week-end a commencé avec le mémorial Thémont vendredi à Grandmetz, au programme, une course d’un peu plus de 11km dans les environs de Grandmetz. Coté objectif, je n’y vais pas pour faire une perf mais juste pour être présent comme les 200 autres joggeurs, un beau succès pour une première et autant dire que ceux qui ont fait le déplacement n’ont pas été déçu, l’organisation était très bien et le parcours assez chouette, on pouvait y retrouver l’ambiance des courses du vendredi soir… En ce qui concerne le déroulement de la course, je pars assez rapidement avec Dora ce qui me placera en deuxième position derrière Kestelyn durant le premier km. Plus tard, j’occupe la première position, Cédric Cannoot viendra nous rejoindre, nous resterons ensemble quelques km vers le 6ème km, Dora craque complètement , on adopte un rythme pépère jusque la fin de course pour terminer dans le top 15 en une moyenne de 4’/ km.

C’est le samedi, avec mes collègues que nous nous attaquions au plus gros morceau avec les 24h d’Ath, bien sur il y avait l’aspect sportif mais également logistique et éducatif a gérer. Pour le sportif, nous ne cherchons pas la performance absolue, l’objectif est de tenir les 24h sans être complètement cassé la semaine suivante…faut être capable de donner cours la semaine suivante ! La tactique de cette année était donc simple, nous devions tous courir durant 3H, à répartir au choix (1+2 ; 2+1;…). Nous avions donc établi un horaire approximatif. Pour ma part, je devais courir le samedi de 16 à 17h et le dimanche de 7 à 9h. J’étais donc sur la ligne de départ à 16h en compagnie des premier relayeur des 60 autres équipes, d’ailleurs, l’Esplanade était complètement remplie par les tentes il serait difficile d’en mettre plus. Donc à 16h le départ est enfin donné, l’occasion pour moi durant une bonne heure de mettre les couleurs de l’école en avant. Le départ fut assez canon et le rythme du premier tour trop élevé pour moi avec un passage au 3ème km en 9’16 » et au retour sur l’Esplanade après un peu plus de 5km 200, le chrono affichait 16 minutes, quand on sait que sur piste mon record est de plus ou 15’05 » sans relance ni montée, on peut facilement imaginer que même pour moi ce fut un fameux effort physique. Pour commencer les 24h, j’effectue 4 tours d’affilée en plus ou moins 1h12…4 tours c’est presque un semi marathon ! Est-ce l’intensité de l’effort ou autres choses ? toujours est-il que plus d1/2 heure après avoir fini, voilà que je m’effondre littéralement , heureusement les collègues étaient là pour me rattraper, il me faudra un peu de temps pour me retaper. Après une nuit assez agitée et très humide, me revoilà parti pour deux heures de course à pied au rythme de 15km/h, durant ces 30 km rien de spécial, les jambes vont assez bien et j’ai surtout envie de pouvoir m’arrêter et déjeuner. J’en profite également pour marcher un peu avec William Boucau qui remportera l’épreuve dans la catégorie individuelle.

Les prochain rendez-vous… Samedi trophée des communes sportives à Wanze, Samedi ACRHO à Bléharie, dimanche triathlon à Opprebais.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s