Tout est possible

OTAN

Ouverture de ma 15ème saison de triathlon ce dimanche avec l’ironmanneke qui connait toujours un très beau succès, les places sont très vite partie. Même si ce triathlon se dispute sur la distance d’un promo, c’est toujours une très bonne remise en route. J’y vais vraiment pour le fun, mon seul stress est de me retrouver dans un couloir natation avec des gars beaucoup plus rapide que moi.

J’arrive sur place vers 11h45, Thomas Daspremont a déjà son dossard, il ne manque plus que Vincent Van caenegem pour compléter le Team de l’ETC, rdv sur http://www.enduranceteam.be pour connaitre les résultats de Thomas et Vincent. De mon coté, j’ai assez bien de temps pour me préparer puisque je pars dans la dernière vague et dans le couloir numéros 1, dernière vague qui partira à 14h45. J’ai donc largement le temps de regarder mes coéquipiers de club boucler leurs 500 m de natation. Une fois la septième vague sortie de l’eau, il nous reste à peine une minute pour nous échauffer…c’est un peu court, dans mon couloir nous ne sommes que 4 finalement, notre départ sera un peu bordélique car nous sommes assez surpris par le signal de départ. Bref je pars 3ème, le hasard est bien fait puisque nous sommes parti par ordre de force. Les deux gars parti en premier me dépasseront une fois quant à moi je vais dépasser le 4ème à une reprise également, une natation sans stress, d’après les supporters je sors de l’eau en 7’20 » pas trop mal vu le départ et mes « non-virage ». Contrairement à l’édition 2011, nous enchainons directement les trois disciplines, en gros, on passe de 30 à 10 degrés en top et maillot de bain et bien sur la suite se passe sur le vélo, au début , on a un peu froid. Je pars un peu fort en vélo, d’ailleurs je ne sais pas si c’est cela ou le froid qui me fera mal aux cuisses, un peu des deux sans doute. Le vélo se passe assez bien, il n’y a pas de gros changement au niveau des places et comme pour la natation, je boucles le vélo en réalisant le neuvième temps. Reste ma discipline de prédilection avec la course à pied, avant de démarrer , vu les sensations sur le vélo, je redoute un peu d’avoir une sensation de « grosse cuisse » mais finalement je pars avec des jambes très légère, je peux mettre le gros braquet et m’adjuger le meilleurs chrono à pied pour finalement terminer 5ème de la course.

classement: http://uitslagen.3athlon.be/pdffiles/2012/brussels2012/20120506-brussels.pdf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s