Tout est possible

Peu de régionaux au championnat national de triathlon

Article en évolution,voir plus bas…

Comme vous le savez le 2 septembre se tiendra le championnat francophone de triathlon à Chièvres, on devrait y retrouver les meilleurs francophones et les meilleurs athlètes de Wallonie picarde.

Le 16 septembre ce sera au tour du club de Mechelen de mettre un championnat sur pied, celui de Belgique sur distance olympique, on devrait y retrouver ce qui se fait de mieux au niveau national aussi bien du nord que du sud du pays ou presque car ce n’est là qu’une théorie, en fait, le 16 septembre ce qui, officiellement, devrait être un championnat de Belgique sera dans la réalité un championnat Neerlandophone même si quelques francophones chanceux ont réussi à s’inscrire.
En effet, si d’un côté on peut penser que de nombreux francophones ont été pris de vitesse par nos amis néerlandophones lors de l’inscription, on se rend compte également en lisant bien et en traduisant bien une phrase en rouge et en gras sur le site de l’organisation, que seule la vitesse à laquelle on a fait son inscription ne comptait pas car comme indiqué sur le site: « Prioritaire inschrijvingsperiode VTDL-leden en lokale atleten BK Olympic Distance Triathlon en SP&O Short Distance Triathlon tot en met 30/04. Nadien zijn de inschrijvingen open voor iedereen. Voor de Di Marco Business Trio Triathlon geldt de prioritaire inschrijvingsperiode niet. »
Pour résumé, priorité aux athlètes VTDL et locaux pour les inscriptions (donc flamand)
Pour être encore plus précis, les flamands pouvaient s’inscrire en priorité durant tout le mois d’avril et au 1er mai le reste des places était laissé au reste du monde, est-il bien logique de donner priorité à une partie du pays pour le championnat de Belgique ?
La chose m’a été confirmée par la LBFTD (ligue francophone de triathlon) qui face à cette situation est réellement impuissante, il ne faudra donc pas compter sur une forte représentation des athlètes de notre région pour ce championnat de Belgique, seul 30 francophones (sur 400 participants) ont réussi à s’inscrire. Il faut également savoir que la ligue francophone en début de saison a inscrit cette épreuve dans son challenge supercoupe de triathlon…voilà qui ajoute un peu plus de surréalisme à la situation.
 
Ce n’est pas vraiment dans mes habitudes de rouspéter à ce point et de vous en faire part mais je trouve ceci assez choquant et honteux.
Je ne suis pas le seul à avoir fait remarqué cette chose, la LBFTD a prévenu la VTDL, leur justification est que dans la priorité VTDL et locaux, il fallait y lire VTDL et LBFTD…il y a déjà une certaine barrière de la langue si en plus ils font de telle subtilités, on ne va jamais se comprendre. On notera quand même que le message n’a pas changé sur le site de l’organisateur. 
Il faudrait peut-être également revoir le système d’inscription pour un tel rendez-vous qui doit être représentatif du niveau du triathlon en Belgique du nord et du sud, ne faudrait-il pas songé à un système de qualification pour une partie du peloton (x places à la VTDL, Y places à la LBFTD) suivant les résultats fait sur la supercoupe ou sur d’autre épreuves???
Pour l’épreuve du 16 septembre certains sont inscrits depuis le mois de mars,avril, mai ou juin…combien n’iront pas, sont blessés ou on changé d’avis ? 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s