Tout est possible

ACRHO et Chtri’Man

Programme un peu chargé pour le dernier week-end des vacances avec deux épreuves sportive dans l’agenda.

Samedi, direction l’ARCHO pour le jogging de la kermesse saint Antoine et son nouveau parcours, fini les deux boucles, cette fois, on part pour 10,2 km d’un coup. Pour moi, pas question de faire cette course à l’avant, j’ai je chtri’man le dimanche et là il faudra au moins tenir 4h30. Je pars dans le paquet mais dans les premiers km, je remonte un peu plus à l’avant pour finalement rester avec un groupe de joggueur dans lequel on retrouve Eddy Rasschaert, Bruno Maes, Samuel Duquesne, Guillaume Ninforge…après un moment, je m’installe à l’avant de ce groupe avec Eddy et j’essaye de tenir le rythme le plus stable possible sans trop me fatiguer. Je termine la course avec une moyenne de 3’40 »/km et j’obtiens une 12ème place.

Dimanche, c’est une aventure sportive un peu plus crevante qui m’attend avec le Chtri’Man 113 entendez par là un demi triathlon, il faudra boucler 1,9km de natation, 94 km de vélo et terminer par un semi marathon. Si c’est le club de Cambrai avec l’aide de la ligue Nord pas de Calais qui est à la manoeuvre, c’est à Gravelines, aux parc de l’Aa près du centre d’avirons que les différentes manifestations se déroulent. C’est en compagnie de la famille Daspremont que nous avons pris la direction de la France vers 7h30 du matin. A 11h avait lieu le sprint vous pourrez lire les résumés de nos membres sur http://www.enduranceteam.be et celui de Thomas D sur son blog. Pour ce qui est du 113, le départ était donné sur le coup de 13h à plus de 300 participants. La natation est super simple, nous devons effectuer un aller-retour dans le plan d’eau habituellement réservé à l’aviron, plan d’eau de 2km de long ! La natation n’est pas toujours rendue facile, dans un premier temps, il faut faire sa place et dépasser les plus lents et tout au long du parcours, il arrive qu’il y ait souvent des plantes aquatique qui affleurent la surface de l’eau… mais bon, finalement, je sors de l’eau en un peu plus de 30 minutes et en 24ème position ce qui est assez satisfaisant. Sur le vélo, ce fut une autre lutte qui s’annoncé, il fallait que je limite au maximum les dégâts, ce qui n’allait pas être évident car il est vrai que depuis Zurich je ne m’entraine plus beaucoup en vélo et que cette fois, le vent allait sérieusement se mêler de la partie. Nous avions un peu plus de 90 km à parcourir avec pour commencer une boucle de 30 km suivie d’une autres d’une peu plus de 60 km, si dans un premier temps, on roule vite ce n’est que grâce au vent qui est légèrement de dos mais très vite on déchante et il faut véritablement lutter pendant de long km et le second tour sera le pire, car dans la seul partie où nous avons  le vent de dos pendant plusieurs km, on y trouve également les deux seules difficultés du jour. Une fois passée, chaque virage vous fait sentir que petit à petit, on vous remet face au vent et durant les 30 derniers km se sera le cas…. ils m’ont paru long ceux là. Malgré tout, même si je me suis fait reprendre par pas mal de monde, je parviens à garder une moyenne proche des 35 km/h…selon mon compteur vélo ! Et après 2h42 sur la bécane, délivrance… Reste à m’enfiler le semi marathon, je pars avec beaucoup de prudence, j’ai un peu peur d’avoir une fringale en route car je n’ai pas beaucoup manger à midi et je n’ai pas envie d’exploser sur le parcours. Si les cartes de l’organisation laissent deviner un long aller retour plat et ennuyeux, sur le parcours, il n’en est rien, le terrain est assez varier et agréable, on prend beaucoup de petit sentier et on a même droit à une partie en bord de mer avant de faire demi tour. Les km passent, la confiance revient la machine répond présent et l’envie de remonter du monde est grande, sur le retour le turbo s’enclenche. Après un peu plus de 15 km, nous sommes de nouveau sur le site de la course près du bassin d’aviron qu’il faudra longer sur ses deux berges et là les km semblent interminable car on doit parcourir deux ligne droite longue de deux km avec un panneau compte à rebours tous les 250 mètres pour les participants du complet ce la devait être une horreur ! Finalement, je termine le semi en un peu plus d’1h16 et je parviens à remonter en 11ème position dans le classement pour un temps de 4h33. Encore une belle satisfaction.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s