Tout est possible

La Gileppe

Le seul tri du mois d’aout est passé et je suis content mais ce ne fut pas sans douleur.

La veille encore et même les jours avant cette épreuve supercoupe, l’hésitation était de mise car pour l’instant, j’ai beaucoup de mal à récupérer de mes efforts, il faut dire que juin et juillet n’ont pas été reposant et que la quantité d’entrainement sur les trois dernier mois fut très importante. Je dois d’ailleurs encore un peu réfléchir pour bien dosé la suite pour être au mieux lors du triathlon de Gerardmer. La charpente a aussi quelques problèmes, c’était déjà légèrement perceptible à l’Alpe d’Huez et le dernier entrainement sur piste n’aura rien amélioré que du contraire, après l’épreuve de la Gileppe, j’avais le dos en compote.Bref,…

Je n’étais donc pas dans les meilleur disposition à ma 4ème participation à ce triathlon supercoupe comptant 1500m de natation, 46 km de vélo et 10 km à pied. Le départ est donné sur le coup de 14h à plus de 300 participants, de mon coté je vais me mettre à un endroit où je ne devrais pas être embêté trop longtemps mais qui ne me place pas idéalement sur la ligne de départ, ce qui ne m’empêche pas de connaitre la sensation « machine à laver » un petit moment. Une fois tranquille dans mon coin, je paux essayer de mettre un peu plus de rythme, je fatigue assez vite, j’ai trop chaud mais je m’arrache et d’ailleurs après coup, je me dis que si je m’étais bien placé, je serais sans doute sorti dans les 15 premiers. Mais ce ne fut pas le cas ici, je sors de l’eau 19ème en un peu plus de 22 minutes. Sur la bécane, je pars en même temps qu’une bande de jeune qui se donne déjà pas mal dès les premiers km, j’essaye d’en faire autant et je vais y parvenir et ainsi dès que la route montera un peu plus j’arrive à les décrocher et à partir plus en avant. Sur le reste du circuit je me donne autant que possible, une grosse douleur dans le dos viendra me gêner mais ce n’est pas cela qui me dérangera le plus , c’est surtout de voir la même voiture me passer et me repasser… un supporter suivant son athlète ce qui est quand même interdit, heureusement que les 300 autres participants n’avait pas tous leurs suiveurs ! Ce qui me dérangera encore, c’est ce petit groupe qui me passera dans les 10 derniers km… le drafting était pourtant interdit mais bon quand il n’y a qu’un seul arbitre sur une moto pour surveiller 300 gars ….Bref, cela me motive un peu pour la course à pied, j’ai bien l’intention de les reprendre un à la fois et après 1h23’38 » de vélo, je pouvais m’y employer. La non plus les sensations de légèreté et de faciliter ne sont pas là ce qui souvent à tendance à me faire forcer un peu plus, le quadriceps droit me fera comprendre qu’il en a marre petite pause de quelques secondes pour l’étirer et me voilà reparti. Je m’applique à reprendre du monde, ce qui me permettra de revenir de la 22ème à la 9ème position en réalisant le meilleur chrono à pied dans un chrono supérieur à 32 minutes. Douleur à l’épaule, douleur au dos, bassin visiblement de travers, il est temps de faire remettre cela.

Prochain rendez-vous triathlon pour moi le XL de Gerardmer mais juste avant l’organisation du triathlon de Chièvres.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s