Tout est possible

Bousval, Chimay…

On ne voit vraiment pas le temps passer quand on est occupé, pourvu qu’il passe moins vite une fois le 14 et 15 mars derrière nous…

En attendant, au plus on approche de ce gros week-end, au plus le stress monte, au plus les entrainements diminuent et au moins je suis en forme. En effet, je dois bien constater que Bury ne fut que l’inauguration d’une forme en berne.

A la limite un jour « SANS » ne me dérange pas sur l’ACRHO mais un jour « sans » sur une manche du delhalle, c’est autre choses et j’espère sincèrement que cet état de non performance ne va pas perdurer après le 15 mars.

On en revient à Bousval où une distance d’un peu plus de 14 km est prévue, de mon coté je n’ai plus participé à la course depuis 2012, je terminais alors 3ème derrière Nemeth et Adrien Montoisy. Depuis lors, le parcours a subi quelques modifications et bien avant la fameuse montée de l’église, on essaye de nous casser d’avantage les jambes avec quelques passages aux allures de trail. Le départ de la course fut donné à 15h, très vite, nous sommes deux à nous détacher du paquet, je dis très vite et je peux sans doute ajouter trop vite. Dès le début, j’ai les mêmes sensations que lors de la course de Bury mais, ici l’épreuve est importante dans le cadre du challenge, pas question de mettre le pavillon en berne. Il ne faudra pas longtemps pour que le brugeois m’accompagnant mette les bouts et file vers une victoire bien méritée. De mon coté, je ne sais faire qu’une chose résister le plus longtemps possible, essayer de relancer la  machine mais surtout essayer de ne voir aucun retour de l’arrière. Au passage de la cote de l’église, je suis vidé, les jambes sont mortes, j’ai même peur de me taper une hypoglycémie. Et derrière ça revient, le  3ème de la course d’Erpent, participant également au delhalle, revient  vers le 12ème km et je ne sais absolument rien faire. Je dois donc me contenter d’une troisième place en un peu plus de 49’30 ».

Ce week-end par contre, je n’ai pas mis de vrai compétition au programme, j’ai fait la plupart des épreuves en mode cool même si j’ai quand même du me faire mal sur le trail et vie de Chimay et ces 36 km le dimanche matin. La matinée de samedi fut réservée au VTT et le parcours de 43 km du VTT de l’ITCF du 15 mars et l’après-midi, direction l’ACRHO et Blicquy.

Rendez-vous la semaine prochaine à Irchonwelz.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s