Tout est possible

Nice en approche

Me voilà à quelques jours de ce que je nomme souvent le jour le plus long de l’année. Un Ironman, c’est souvent être debout vers 4h du matin et ne pas aller se coucher avant 23h, histoire de voir le spectacle de fin et les derniers franchir la ligne d’arrivée.

Ce dixième Ironman en 10 ans ne fera pas exception à la règle si ce n’est sur le fait de dire que se sera le jour le plus long. Quand on devient papa, je pense que se lever à 4h du matin et se coucher vers 23h devient un peu plus facile…

IMG_6969

Nice sera mon dixième Ironman et j’en serai à ma 4ème participation sur la promenade des anglais. Au niveau des entrainements, je suis assez loin de ce que j’ai pu faire dans le passé. Le kilométrage à pied fut important jusqu’en février mais organisations diverses, manque de temps et surtout quelques douleurs physique m’ont obligé à ralentir le rythme et le manque de kilomètres se fera très certainement sentir dans la deuxième partie du marathon.

Sur le vélo, je vais faire mon possible, les dernières compétitions semblent montrer que les jambes ne sont pas si mauvaises que cela mais là encore, c’est très certainement le manque de km qui se fera sentir. Durant l’hiver, je ne suis pas monté sur le VTT et je n’ai repris le vélo de route que début avril. Si en mai et juin, j’ai réussi à multiplier les sorties entre 90 et 120 km, les sorties entre 130 et 160 km se comptent sur les doigts d’une seule main. Si malgré ça j’arrive à réaliser  un temps avoisinant les 5h-5h15 se sera déjà très bien. Je risque très certainement de le sentir dans la première partie du marathon et à partir du 140ème km en vélo. Heureusement, la majorité des difficultés seront derrières moi à ce moment là.

En natation, on verra. Le point positif, c’est le départ en rolling start. Si au début de la généralisation je n’étais pas très chaud pour ce type de départ, il semble que l’on arrive à mieux s’exprimer dans l’eau en partant de cette façon. Un des derniers entrainement à la carrière de Maffle me laisse penser que je suis encore capable de sortir de l’eau en 1h, 1h05, très certainement en brûlant quelques cartouches en plus mais je peux le faire.

Pour résumé, pas de stress, pas de pression. Mes attentes sont à la hauteur de mes entrainements. Elle se fera à l’expérience, à la détermination et dans une moindre mesure au talent (encore faut-il en avoir et sur un Iron, ce n’est pas assez). Mon coeur et mon oxygène seront restés à la maison et je suis sur que rien qu’en pensant à elles, je vais pouvoir me surpasser pour les rendre fières. Je suis impatient d’en avoir terminé et de rentrer à la maison.

IMG_6944

Après ça, il y aura une petite période de récupération avant d’entamer la préparation pour la fin de la saison et les championnats du monde sur MD et SD à Rotterdam et Chattanooga.

N’oubliez pas que j’ai besoin de vous pour clôturer au mieux cette fin de saison incroyable.

affiche usa 2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s