Tout est possible

Roucourt, Kain et le triathlon de l’Eau d’Heure

 Une semaine bien chargée vient de se terminer, durant ces 7 derniers jours, je n’ai pas compté l’énergie dépensée. Après Bruxelles, j’imaginais être  un peu plus cassé et mettre quasi une semaine pour bien récupérer, du moins c’est ce qu’il m’avait fallu l’année passée, cette fois ce fut un peu plus rapide…

Dans foulée de mon aventure à la capitale, j’ai donc enchainé avec quelques autres course. Mercredi, après un entrainement vélo pas trop chargé, j’ai pris la direction de Roucourt pour participer à une course patronnée de l’acrho sur une distance d’un peu moins de 10 km. Sur la ligne de départ (et même bien derrière), je ne sais pas vraiment comment je vais faire cette course, je pars donc en mode mineur, puis après 1km, je me décide enfin et ayant laissé tomber une séance piste pour venir sur l’ACRHO, je me dis « go », je passe de la 1ère à la 6ème vitesse en 2 secondes et vers le 3ème km je rattrape la tête de la course, je reste un instant avec eux et puis doucement maisurement, je décolle et prend une avance assez confortable, les sensations sont bonnes bref, ça va bien. Je termine les 9,6 km en 31’32 » soit du 3’17 »/ km.

Jeudi 160 km de vélo, visiblement, j’ai du prendre un peu froid le veille car la gorge est douloureuse et le paquet de mouchoir devient indispensable.

Samedi, après un petit entrainement natation et une petite hésitation, je décide de participer à la Kainoise, course de 21,1 km organisée par Jean-Luc Debaisieux. Là aussi, je ne  sais pas comment faire la course, il faut dire qu’il fait plus de 30 degrés au soleil et que le matin même, j’ai encore bien mal à la gorge mais bon, on verra bien. Le départ est donné à 16h, je laisse filer, il fait chaud, inutile de se lancer trop vite et de claquer quelques km plus loin, je pars donc prudemment, Carlos Timperman prend la tête de la course suivi de Ludovic Vanlede. De mon coté, j’y vais progressivement, je rattrape Ludo qui semble déjà faire le forcing, je reste en ça compagnie un moment. Le long de l’Escaut, je rattrape Carlos et entre le 3 et 4ème km, je m’installe en tête de la course avec un rythme régulier oscillant autour des 3’30 »/km, la suite sera simple, résister à la chaleur et dans les premiers km au vent. Je termine en un temps raisonnable de 1h16’07 » loin des 1h11 déjà réalisé sur le même circuit.

Le lendemain, c’est au barrage de l’Eau d’Heure qu’allait se dérouler ma séance de sport, arrivé sur place vers 9h pour regarder et encourager quelques quelques régionaux, ma course ne démarre que vers 14h30. Mais avant ce triathlon, mon regard se dirigeait souvent vers le ciel, on avait annoncé de l’orage et finalement , on aura pas droit à la grosse drache pourtant, quand on regardait à l’horizon, il n’était pas difficile de deviner que de l’autre coté du plan d’eau ça tombait bien. Bref, 14h, je suis déjà dans ma combi, l’eau est annoncée à 17 degrés …ce qui n’est pas chaud. Je prend le départ natation sur l’extérieur et pas en première ligne, j’éprouve une certaine difficulté à voir les bouées au loin ce qui me vaudra certainement de ne pas prendre  les meilleurs trajectoire…c’est pas grave, cela me fera des km pour l’iron de juillet…je sors de l’eau après 26 minutes d’effort, j’ai nagé sans forcer et je me sens assez bien, je dois être entre la 70ème et 81ème position. Sur le vélo, d’entrée de jeu, je fais un peu le forcing et je dois dire que je me sens assez bien aussi, je reprend quelques place et me fait dépasser par très peu de monde, je boucle les 42 km en un peu plus d’1H09 ce qui me satisfait vu les nombreux effort déjà fourni en semaine et étant donné que le parcours est également loin d’être plat. Ne me reste que la course à pied qui se fait sur le ravel, 2 allé-retour à effectuer pour totaliser les 10 km. Comme d’hab, je reprend beaucoup de monde et réalise le meilleurs chrono en course à pied en un peu plus de 34 minutes. Au classement, je termine 16ème en 2h13’22 ».

J-26 avant l’ironman d’Autriche

Publicités

Une Réponse

  1. Lefebvre Nicolas

    Chapeau l’artiste.

    6 juin 2011 à 18 h 36 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s